Mon Passeport Rénovation

Se connecter

S'inscrire

Ceci est une version de test. Rendez-vous le 16 octobre prochain pour visiter la version finale.

CHAUDIÈRE À CONDENSATION

Stop au gaspillage de chaleur

Avec l'arrivé du crédit, les chaudières à condensation grignotent toujours plus de terrain au chaudière classique avec plus de 450 000 ventes en 2016. Leur prix abordable, les aides auxquelles elles sont éligibles et les économies qu'elle génèrent grâce à la condensation des fumées en ont fait le système de chauffage de prédilection en France.

La chaudière à condensation au gaz en détail

Jusqu'à 30% d'économies d'énergie

Les chaudières à condensation à gaz ont un fonctionnement similaire aux chaudière classique, à cette différence qu'elle utilise également comme sources de chaleur les fumées dégagées par le bruleur à gaz. Une combustible, gaz ou fioul (on lui préfèrera le premier), produit de la chaleur en brulant, et chauffe l'eau qui part dans les tuyaux du système de distribution de chaleur.

Les chaudièrent à condensation tirent en plus profit des fumées produites par le bruleur en condensant la vapeur d'eau qu'elles contiennent. Cette condensation libère une chaleur latente qui préchauffe l'eau qui arrive dans le système. Les condensats, corrosifs, sont alors évacuées.

Un haut rendement à basse température

Ainsi, non seulement la température de l'eau injectée dans le réseau de distribution de chaleur est très basse, ce qui est également le cas des chaudières classiques dites à basse ou très basse température, mais la chaudière à condensation tire parti de toute la chaleur potentielle produite. Le rendement de ses systèmes dépasse les 110%.

Cependant, les chaudières à condensation ne fonctionnent de façon optimale qu'à condition d'être couplées à des émetteurs basse température. Dans ce cas, les consommations de chauffage peuvent être diminuées de 25% à 34% par rapport à une chaudière de plus de 15 ans.

Les points forts de la chaudière à condensation

  • Permet de réaliser de grosses économies d'énergie par rapport à une chaudière classique
  • Prix abordable, notamment grâce aux aides
  • Longue durée de vie et peu d'entretien

Les points faibles de la chaudière à condensation

  • L'installation du réseau d'évacuation des condensats peut se révéler couteux
  • Leur meilleur rendement n'est atteint qu'avec des émetteurs basse température

Mon Passeport Rénovation vous met gratuitement en relation avec les professionnels RGE de votre région formés à l'installation des chaudières à condensation

OBTENIR DES DEVIS TRAVAUX

Réglementations et recommandations thermiques

Réglementation thermique

La réglementation en matière de performance énergétique des logements fixent les performances énergétiques minimales pour l'installation d'une chaudière à condensation.

  • Le rendement minimal à pleine charge doit être supérieur ou égal à 90%
  • Pour bénéficier des aides financières proposées par l'État, le rendement minimal à pleine charge doit être supérieur ou égal à 90%

Un appareil de régulation programmable doit obligatoirement être mis en place lors de l'installation d'une chaudière à condensation

Notre recommandation

Mon Passeport Rénovation recommande l'installation d'une Pompe à chaleur air-eau, ou d'une chaudière à condensation à gaz naturel, en complément d'une isolation thermique du bâtiment.

Prix et aides financières pour l'installation d'une chaudière à condensation

  • Prix moyen d'une chaudière à condensation (gaz naturel)
  • 4 500 €TTC
  • Éco-Prêt à taux zéro pour une installation
  • 38 €/mois (10 ans)

Aides financières pour l'installation d'une chaudière à condensation

L'installation d'une chaudière à condensation est éligibles aux aides suivantes :

  • Le crédit d'impôt transition énergétique qui couvre 30% des dépenses d'isolation dans la limite d'un plafond qui dépend de votre composition familiale.
  • La prime énergie, ou prime Certificats d'économies d'énergie, qui dépend de votre zone géographique, de vos ressources, et de votre composition familiale.