La qualification RGE obligatoire pour bénéficier des aides financières

La qualification RGE (pour Reconnu Garant de l'Environnement), est un signe de qualité créé en 2011 afin de vous aider à identifier les entreprises compétentes pour conduire des travaux de rénovation énergétique.

Depuis 2015, le dispositif RGE est passé à la vitesse supérieure avec l'entrée en vigueur du principe d'éco-conditionnalité des aides. Désormais, toutes les aides financières pour la rénovation énergétique (crédit d'impôt transition énergétique, prime énergie, aides de l'Anah, éco-prêt à taux zéro) sont conditionnées à la réalisation des travaux par des professionnels RGE.

On compte à ce jour environ 70 000 entreprises RGE sur l'ensemble du territoire national, dont plus de 45 000 sont référencées par notre plateforme. Pour les contacter, il vous suffit de déposer une demande de devis.

Obtenez vos devis gratuits

Quelles qualifications pour mes travaux ?

La mention RGE est attribuée aux entreprises pour des catégories de travaux bien précises, listées ci-dessous. Plus précisément, la RGE est toujours accolée à un signe de qualité existant, c'est à dire une certification obtenue par les entreprises pour justifier une expertise dans un domaine de travaux.

Par exemple, un façadier peut obtenir auprès d'un organisme de qualification (Qualibat, Certibat, Cequami, Qualit'Enr…), une certification pour valoriser son savoir-faire dans le ravalement des façades. Une fois obtenue, notre façadier pourra alors demander sa mention RGE, et ainsi faire bénéficier à ses clients, des aides financières.

Lot N° Catégorie
1 Installation de chaudières à haute performance énergétique ou à microcogénération gaz.
2 Pose de matériaux d'isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d'entrée donnant sur l'extérieur.
3 Pose de matériaux d'isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les murs en façade ou en pignon et les planchers bas.
4 Pose de matériaux d'isolation thermique des parois opaques pour ce qui concerne les toitures-terrasses, les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles.
5 Installation d'équipements de chauffage ou de fourniture d'eau chaude sanitaire fonctionnant à l'énergie solaire et dotés de capteurs solaires.
6 Installation d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses.
7 Installation de pompes à chaleur.
8 Installation de l'échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques.

Bien choisir son professionnel RGE

Même si l'écrasante majorité des artisans français exercent leurs métiers avec passion et dans le respect des règles de l'art, vous n'êtes pas à l'abri des mauvaises surprises. C'est d'autant plus vrai que le développement du marché de la rénovation énergétique attise les convoitises d'entrepreneurs peu scrupuleux !

Pour vous assurer du professionnalisme de votre artisan, suivez ces quelques conseils :

  1. Vérifiez les qualifications RGE si vos travaux sont éligibles aux aides financières.
  2. Vérifiez la validité de ses assurances obligatoires.
  3. Vérifiez sa situation financière.
  4. Méfiez-vous des offres trop alléchantes (isolation à 1 euro…).
  5. Une visite sur chantier est obligatoire pour réaliser un devis.
  6. Contrôlez la validité des devis présentés (mentions obligatoires, date, délais…).
  7. Mettez en concurrence trois artisans pour comparer leurs préconisations techniques et leurs prix.