RÉNOVEZ VOTRE LOGEMENT À COÛT ZÉRO

Financer son projet de rénovation énergétique peut rapidemment tourner au casse-tête si l'on ne dispose pas des bons réflêxes. C'est pour cette raison qu'une majorité de travaux est financée sur les fonds propres des propriétaires, avec qui plus est un faible taux de recours aux aides financières.

Notre solution est de faciliter la mise en oeuvre de projets autofinancés. Le principe est simple : le programme de rénovation est élaboré afin que les économies d'énergie attendues couvrent le coût des travaux, déduit des aides financières.

Si cela vous paraît compliqué, n'ayez aucune crainte. Dès votre inscription sur Mon Passeport Rénovation, vous bénéficiez de l'expertise financière de votre conseiller pour vous assister dans le montage financier de votre projet.

Fonctionnement
    • Dépenses d'énergie avant travaux
    • =
    • Dépenses d'énergie après travaux
    • +
    • Charges d'amélioration

LES TROIS POINTS CLÉS DU FINANCEMENT DE VOTRE PROJET

  1. Les travaux doivent exploiter du mieux possible le gisement d'économies d'énergie
  2. Les devis doivent être comparés pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix
  3. L'Eco-prêt à taux zéro doit être mobilisé pour amortir le coût des travaux sur plusieurs années

LES AIDES À LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Les aides financières dédiées à la rénovation énergétiques couvrent jusqu'à 50% du coût des travaux réalisés dans une démarche d'économies d'énergie. Pour être éligibles, les travaux doivent satisfaire des critères de performances spéciques à chaque aide. Les travaux doivent également être réalisés par un professionnel doté de la qualification "Reconnu Garant de l'Environnement" ou "RGE".

Une calculette d'aides est mise à votre disposition pour estimer le montant des aides financières pour votre projet de travaux.

CALCULEZ VOS AIDES

Le Crédit d'Impôt Transition Energétique

Le Crédit d'Impôt Transition Energétique vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu, une quote-part des dépenses engagées pour l'amélioration des performances énergétiques de votre logement. Si vous n'êtes pas imposable ou si le crédit d'impôt est supérieur à votre impôt, l'excédent vous sera reversé.

Quel montant ?

Depuis le 1er janvier 2016 le dispositif a été simplifié pour facilier sa diffusion. Un taux unique de 30% a ainsi été fixé pour l'ensemble des dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt, dans la limite de 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple. Le plafond de l'assiette de dépenses est majoré de 400€ par personne à charge.

Exemple

Un ravalement de façade intégrant une isolation thermique par l'extérieur pour un montant de 10 000 euros (fourniture et pose) vous donnerait droit à un crédit d'impôt de 3 000 euros, soit 30% du montant des travaux (isolation + ravalement de façade).


L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L'éco-PTZ peut être mobilisé par l'ensemble des propriétaires occupants ou bailleurs, sans condition de ressource, pour financer un ensemblier de travaux visant à améliorer la performance énergétique des logements. Comme pour tous les prêts, il appartient à l'établissement bancaire d'évaluer votre capacité à rembourser sur la base de vos ressources et de votre endettement.

Quel montant ?

L'éco-PTZ finance des travaux dans la limite de 30 000 euros pour une durée ne pouvant pas excéder 15 ans. Le plafond peut être atteint en plusieurs fois.

Exemple

Un programme complet de travaux d'un montant de 20 000 euros peut être intégralement financé par l'éco-prêt à taux zéro. Les mensualités atteindraient alors 110 euros, soit 50% des dépenses énergétiques mensuelles dans les logements énergivores.


Les Certificats d'Économies d'Énergie

Créé en 2005 le dispositif Certificats d'Économies d'Énergie ou C2E, impose aux fournisseurs d'énergie (appelés "Obligés") l'obligation d'inciter leurs clients à effectuer des travaux d'efficacité énergétique. Pour disposer du volume de C2E imposé par l'État, les Obligés peuvent "valoriser" les actions qu'ils entreprennent auprès des consommateurs, ou acheter des C2E aux acteurs du dispositif (appelés "Eligibles"), ADEME, collectivités locales et bailleurs sociaux.

Quel montant ?

Le montant de la prime C2E varie en fonction des cours du marché. L'année 2016 a été marquée par une baisse notable du marché C2E en raison de stocks importants, mais les cours ce stabilisent progressivement à un niveau satisfaisant.

Exemple

La pose de 100 m² d'isolant en comble perdu dans un logement chauffé au fioul situé dans le nord de la France permettrait de toucher une prime d'un montant moyen de 400 euros, soit environ 15% du montant total des travaux.


Les aides de l'agence nationale de l'habitat

L'agence nationale de l'habitat (ANAH) accompagne et aide financièrement les ménages modestes à effectuer des travaux d'économies d'énergie dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique. Chaque année ce sont près de 70 000 ménages qui bénéficient d'une aide financière de l'ANAH.

Quel montant ?

Le taux de couverture des travaux varie en fonction des ressources du ménage : 35% pour les ménages aux ressources modestes et 50% pour les ménages aux ressources très modestes, dans la limite de 20 000 euros de dépenses hors taxes. Une aide supplémentaire égale à 10% du montant hors taxes des travaux (dans la limite de 2 000 euros) peut également être versée dans le cadre du programme Habiter Mieux.

Exemple

Le remplacement des menuiseries pour un montant de 8 000 euros par un couple avec deux enfants dont les revenus sont inférieurs à 37 690 euros par an, donnerait droit à une intervention de l'ANAH à hauteur de 3 600 euros, soit 45% du montant total des travaux.

Besoin de plus d'informations ? Un conseiller vous répond

Si vous le souhaitez, un conseiller personnel Mon Passeport Rénovation est à votre disposition pour vous aider à financer votre projet de rénovation énergétique.